LES EMBÂCLES

LES EMBÂCLES, BONNE CHOSE OU NON ?

embacle sur un ruisseau

Les embâcles sont constitués principalement de débris végétaux (arbres morts, souches…), auxquels peuvent s’ajouter des déchets anthropiques (on peut trouver de tout…). 

Ils peuvent obstruer le lit d’un cours d’eau ou une partie de celui-ci et aura des effets bénéfiques sur le fonctionnement du milieu aquatique, mais on constate aussi de nombreux effets néfastes ! Toute la difficulté est de savoir s’ils doivent rester en place ou être supprimés.

EFFETS DES EMBÂCLES

Ils peuvent avoir de nombreux effets bénéfiques tels que :

Stabilisation et régulation hydraulique du lit en jouant le rôle de seuil ou d’épis qui casse la régularité de l’écoulement de l’eau en créant des accélérations, ce qui est bénéfique à l’auto épuration. Cela peut aussi jouer sur la granulométrie du fond en chassant les fines du substrat.
Créations de cache et de zone de nourrissage pour la faune piscicole, mais aussi source d’alimentation en matière organique pour la faune benthique (gammares…) favorisant la pyramide de la chaine alimentaire.

Certains embâcles peuvent avoir des répercussions nocives pour l’environnement:Augmentation du risque d’inondation en ralentissant en amont la vitesse d’écoulement de l’eau et en augmentant son niveau (ce qui peut être malgré tout bénéfique pour les zones humides)
Ils peuvent entraver la circulation de la faune aquatique, principalement des poissons.
Sur un ouvrage tel qu’un pont, en l’obstruant la pression de l’eau est telle qu’il peut céder.
Les embâcles qui entravent le lit du cours d’eau, chute d’un arbre par exemple, ralenti l’écoulement de l’eau et favorise l’envasement en amont.

GESTION DES EMBÂCLES.

La gestion des embâcles n’est pas si simple. Il faut éviter qu’ils ne grossissent de trop, en entretenant les rives, avec une action  sur la ripisylve consistant à l’enlèvement des arbres mort ou mourants.
Si l’embâcle a une origine anthropique (accumulation de déchets d’origine humaine), il doit être impérativement enlevé pour un bon fonctionnement de la rivière.Par contre le retrait d’un embâcle naturel doit être réfléchi ! Il influe sur la gestion du cours, il faudra donc évaluer les avantages ou inconvénients à le supprimer.
On peut conserver par exemple un arbre mort qui ne barre pas la totalité du cours d’eau et ne provoque pas de courant créant une anse d’érosion sur la berge opposée. Les huttes de berges de castors doivent rester en place !