Le petit necessaire médical....

Bonjour à tous,

Petit article médical sur le petit matériel à emporter lors d’un court séjour de randonnée de pèche en montagne. Liste non exhaustive, il s’agit là d’une base pour un pécheur ne présentant pas de pathologie grave ou chronique. Il s’agit de mesures d’urgence qui ne dispensent aucunement de la consultation d’un spécialiste ou son médecin traitant pour finaliser traitements et diagnostic.
Il s’agit de propositions, en aucun cas de publicité même s’il faut bien nommer les produits.

Le petit matériel :
Un couteau
Un briquet fonctionnel afin de pouvoir allumer un feu pour se chauffer mais aussi pour être repéré par la fumée si des secours s’avéraient nécessaires.
Une bougie.
Une couverture de survie.

Le traitement de l’eau
Sauf à connaitre les sources de montagne il est nécessaire de décontaminer l’eau recueillie localement. Je vous propose Micropur Forte® à raison d’un comprimé par litre d’eau claire. Inefficace sur une eau trouble qu’il faudrait filtrer mais là où la randonnée s’effectue, il est aisé de trouver de l’eau claire et de ne pas s’alourdir d’un matériel de filtration.
Penser à boire régulièrement et abondamment

Face à une diarrhée
C'est-à-dire plus de trois selles par jour. Tiorfan® (Racecadotril 100 mg) à raison d’une gélule 3 fois par jour, avant chaque repas, sans dépasser 7 jours, à arrêter dès l’obtention de deux selles moulées.

Face à une colique néphrétique
Ceux qui sont sujets à ce genre de soucis se souviennent de cette douleur en coup de poignard au niveau du dos sous les côtes et qui s’étend vers l’avant et le bas jusqu’aux testicules pour les messieurs. Il faut agir sur la douleur : Ketoprofene gélules à 50 mg 1 gélule 4 fois par jour avec Paracetamol 1g 1 comprimé 4 fois par jour. Ce schéma thérapeutique peut être appliqué devant toute douleur violente. A se faire prescrire par votre médecin traitant.
L’idéal est donc de bien s’hydrater pour prévenir une crise qui est bien douloureuse.

Pour les allergies
En cas d’urticaire : démangeaisons, plaques rouges on peut traiter par Cortancyl® 1mg/Kg (Prednisolone) en une prise (pour un sujet de 80 Kg, 80 mg en une fois donc). A se faire prescrire par votre médecin traitant.

En cas d’allergie grave (œdème de Quincke)
S’assoir, et en cas d’hypotension s’allonger et relever les jambes.
Injection d’Adrénaline à l’aide du stylo Anapen® 0,3mg 0,3ml à se faire prescrire par votre médecin traitant. Ce conseil ne concerne que les sujets ayant déjà fait une allergie grave, ce produit ne me semble pas nécessaire pour les autres au vu de son coût.

La morsure de vipère
Attention aux idées fausses, je vous propose de consulter le lien suivant :
http://www.ameli-sante.fr/morsures-de-serpents/la-conduite-a-tenir-en-cas-de-morsure-de-serpent.html
La morsure paraît souvent bénigne, deux piqûres à 1 cm d’intervalle mais il ne faut en aucun cas la négliger c’est donc appel immédiat au 112 pour évacuation immédiate et hospitalisation aux urgences.
Eviter de bouger le membre atteint, rester calme en attendant l’évacuation. Désinfecter la peau. L’envenimation peut être lente et les symptômes mettre quelques heures à apparaitre. Une morsure nécessite (il faut bien le répéter) une observation en structure d’urgence.

Les hameçons
Le problème est lié à l’ardillon rendant impossible le retrait « en marche arrière » lorsque l’hameçon est planté profondément.
La seule solution est de faire ressortir la pointe jusqu’à l’ardillon en continuant la « marche en avant » de l’hameçon.
Tout d’abord désinfectez abondamment avec de la Biseptine® (Chlorhexidine), l’hameçon et les tissus environnants. Faites ressortir à l’extérieur la pointe jusqu’à l’ardillon, vous ferez la grimace mais dites-vous que c’est moins douloureux que toute autre solution. Vous avez une pince coupante, vous coupez l’hameçon en dessous de l’ardillon, et enlevez l’hameçon en « marche arrière ». Cette pince coupante est indispensable si vous utilisez des triples.
Une autre solution si vous n’avez pas de pinces coupantes et que l’hameçon est simple : lorsque l’ardillon est ressorti vous coupez le fil à ras de l’hameçon, et vous continuez la marche avant, seule la palette vous fera de nouveau grimacer et là encore c‘est un moindre mal par rapport aux autres solutions.
L’hameçon sorti désinfectez abondamment avec la Biseptine® (Chlorhexidine). N’oubliez pas de montrer cette plaie à votre médecin traitant car le risque d’infection est majeur, songez au milieu dans lequel barbotent vos vers et autres mouches et appâts naturels.

Les petites plaies
Désinfection à la Biseptine® (Chlorhexidine), avec un pansement de protection si nécessaire avec des compresses, du sparadrap et des bandes extensibles de type Nylex® de 5 ou 10 cm de large.

La coupure profonde
Désinfecter abondamment avec la Biseptine® (Chlorhexidine), lorsque la plaie est propre, rapprocher les bords et les maintenir avec des sutures cutanées type Stéri-Strips. Il s’agit là d’un premier soin à faire réévaluer par votre médecin traitant lors de votre retour dans le monde civilisé.

La fracture
Immobiliser le membre cassé. En cas de plaies désinfecter par Biseptine® (Chlorhexidine) et protéger avec les compresses, sparadrap et bandes Nylex.
Calmer la douleur avec le schéma Ketoprofene/paracétamol
Appel du 112 pour évacuation.
Pour les doigts et orteils on peut immobiliser en solidarisant avec le doigt ou l’orteil voisin avec des bandes adhésives type Elastoplaste® 3cm.

L’œil
La lésion de cornée superficielle, c’est typiquement la branche qui vous gifle l’œil. Vérifier ou faire vérifier l’absence de corps étranger.
Appliquer Vitamine A pommade ophtalmique (pour la cicatrisation) et Tobrex® collyre 1 goutte 3 fois par jour pendant 5 jours.
Le corps étranger : laver abondamment avec du sérum physiologique en dosette (plus pratique pour le poids et garantie de stérilité) passer sur le corps étranger le coin d’une compresse stérile en espérant que cela suffise pour l’enlever. C’est douloureux mais ca marche. Désinfecter avec Tobrex collyre.

Les pieds
Il ne faut en aucun cas les négliger. Ce d’autant que la randonnée peut être longue et peut devenir pénible avec des pieds abimés.
Préparation : 15 jours à l’avance appliquer le jour TANO lotion (Akileïne) et le soir NOK pommade (Akileïne) on trouve ces produits chez Décat ou en Pharmacie par exemple. Il s’agit là d’une préparation extrême pour une longue randonnée, à vous d’adapter en fonction de l’intensité de l’épreuve que vos pieds vont subir.
En cas de macération, bien sécher ses pieds et appliquer éventuellement de la Teinture de Benjoin, c’est très asséchant donc ne pas abuser. Un petit flacon (30ml) suffit à se procurer dans votre pharmacie habituelle.
Pour les ampoules, désinfection à la Biseptine® (Chlorhexidine) , puis appliquer de l’ Eosine®. Choisir les dosettes pour des raisons de poids. Attention ça tache bien !

En espérant avoir fait le tour.

Bonnes rando-pèche

Le Bandoulier

Rappel des fournitures à acheter :
Micropur Forte (1)
Tiorfan (2)
Ketoprofene ou Biprofénid (2)
Paracetamol 1g (2)
Cortancyl 20mg (2)
Anapen 0,3mg 0,3 ml si nécessaire (2)
Biseptine solution (3)
Compresse 5x5cm (3)
Sparadrap (3)
Bandes Nylex 5 ou 10 cm (3)
Stéri Strips ou équivalent (3)
Elastoplaste 3cm (3)
Vitamine A pommade ophtalmique (2)
Tobrex collyre (2)
Sérum physiologique en dosettes 10ml (3)
TANO et NOX (1)
Teinture de Benjoin 30ml (3)
Eosine aqueuse en dosettes (3)

(1) Chez Décat (2) à se faire prescrire par votre médecin traitant (3) à se procurer en pharmacie.