Différence entre truite arc en ciel et truite fario

Si les truites arc en ciel proviennent de l’Amérique du Nord, elles ont été importée dans le continent européen vers la fin du XIXème siècle. Et ce, en défaveur des truites fario, déjà existantes dans la niche écologique auparavant. Même si leur reproduction ne se passent pas dans des lacs ou des cours d’eau, leur présence demeure néfaste pour la reproductivité des truites sauvages en Europe. Car depuis ces quelques années, on constate une légère diminution du nombre de ces truites dans cette zone.

Le comble ! Ces deux espèces de poissons qui appartiennent à une niche écologique identique que sont la truite arc en ciel et la truite fario, sont bien souvent confondues, surtout par les pêcheurs non initiés. Ces derniers tombent très souvent sur la mauvaise truite, sans le savoir. Cependant, ce sont deux espèces totalement différentes, voici la différence entre truite arc en ciel et truite fario.

C’est quoi une truite fario ?

La truite fario est l’espèce la plus commune en Europe. On la rencontre dans les rivières et les eaux fraîches. Et elle à une température de moins de 15°C. Une espèce qui se développe dans la vie sauvage, on peut en retrouver toute une panoplie de truite fario de différentes dimensions, à partir de 25 cm de longueur.

Sa reproduction se déroule généralement entre le mois de novembre au mois de janvier lorsque l’eau est froide de 5 à 12°C, pour pondre entre 1 500 à 4 000 œufs.

Ces espèces sauvages sont plutôt difficiles à élever car elles sont beaucoup trop sensibles et trop critiques par rapport à la qualité de l’eau. En tout cas, on peut également retrouver des sous-espèce de cette truite commune dans les eaux de mers. On parlera alors ici de la « truite de mer ».

Les caractéristiques d’une truite arc en ciel

truite farioComme déjà indiqué plus haut, la truite arc en ciel est une variété de truite originaire des États-Unis et du Canada. On les retrouve très couramment dans le domaine de la pisciculture, et sont plutôt très faciles à élever de par leur facilité d’adaptation à n’importe quel environnement aquatique. Généralement, on retrouve ces espèces de truites avec des nageoires atrophiées, pour en faciliter justement l’élevage.

Cependant, il est très rare de retrouver ces truites arc en ciel dans les eaux douces. Elles ne peuvent pas vivre à une température au-delà de 24°C.

Il s’agit ici de poisson hardi, qui ne complique pas la vie des pêcheurs. Ce qui n’est pas le cas de la truite fario. La truite arc en ciel de développe très rapidement, et est très facile à nourrir. Avec des larves et des aliments artificiels, et le tour est joué !

Comment reconnaître une truite fario parmi plusieurs truites arc-en-ciel ?

Une truite fario est une truite de rivière, qui a bien l’air très ressemblante à une truite arc-en-ciel. Il serait alors très difficile de distinguer l’une de l’autre. Ces salmonidés sauvages présentent pourtant des traits non communs qui permettent de les reconnaître plus facilement :

  • Leur longueur :

Si vous regardez bien, une truite arc-en-ciel est plus courte qu’une truite sauvage. On peut retrouver des truites fario jusqu’à 140cm de longueur pour la taille adulte.Alors que la truite de pisciculture ne mesure en moyenne que 20 à 30 cm et jusqu’à 70 cm. Vous pouvez tout de même retrouver quelques unes qui font exception à la règle et peuvent aller jusqu’à 120 cm. C’est notamment le cas de certains mâles.

Cependant, toujours comparé à la truite fario, la truite arc en ciel pèse beaucoup plus lourde. En effet, ces espèces de truites ont tendance à grossir beaucoup plus rapidement, car elles mangent un peu de tout.

  • Leur morphologie :

Une truite sauvage présente également quelques traits caractéristiques au niveau de sa morphologie. Déjà, elle est couverte par de gros points rouges, et sa tête est légèrement allongée. Les nageoires de cette espèce de truite sont également parfaitement structurées.

Une truite arc en ciel, de son côté, est appelé truite de pisciculture vue qu’elle est surtout destinée dans le cadre de l’élevage. Contrairement à l’autre sauvage, cette truite ne présente aucun point rouge sur sa robe. A la place, vous retrouverez de grosse bande irisée de couleur rosâtre traversant le corps du poisson.

  • Leur endurance à l’eau :

Les truites arc en ciel sont beaucoup plus résistantes par rapport aux truites sauvages, car elles s’adaptent facilement à n’importe quelle qualité d’eau. C’est pour cette raison qu’elles sont très faciles à élever.