Récolter des larves aquatiques.

Pourquoi récolter des larves dans la rivière?

Larve aquatique


Une action qui doit être menée pour de enfants jeunes, afin de les sensibiliser à ce système très fragile de micro faune aquatique. La récolte et l'inventaire des ces larves  apportent beaucoup aux futurs pêcheurs, pour savoir les protéger et les utiliser pour la pêche.
 
Un ruisseau ou une rivière en bonne santé recèle une quantité incroyable de larves d'insectes. Les plus connues sont les éphémères et les trichoptères. Mais beaucoup d'autres larves vivent dans l'eau, ce qui est un excellent témoin de la bonne santé de la rivière et de la qualité de l'eau.

Certaines de ces larves sont très appréciés des pêcheurs, non pas pour la dégustation, mais pour les employer comme appâts.

  • Dans un but pédagogique:
La récolte de ces larves doivent être impérativement faite avec un accompagnateur, que ce soit par un enseignant dans le cadre d'une sortie scolaire, ou encore un membre d'une école de pêche pour connaître le milieu et ses habitants.
Cet encadrement permet de prévoir la sécurité des enfants mais aussi la protection du milieu en désignant les points sensibles des points d'eau, ruisseaux ou rivières dans lesquels les prélèvements seront effectués.

  • Pour la pêche :
En dehors des enfants et des professionnels, la récolte des larves intéresse surtout le pêcheur. Les larves représentent la plus grande part de nourriture des poissons, il est donc intéressant de pêcher avec. Toutes ces larves ne se vendent pas et ne se trouvent pas chez votre détaillant, ce qui oblige à en faire la récolte tout en étant très respectueux du fond et de ces larves. Inutile d'en faire une provision pour plusieurs parties de pêche, vous ne pourrez les conserver que quelques jours dans votre réfrigérateur, dans une boîte en bois garnie de mousse. Le mieux est de récolter les larves au fur et à mesure de la partie de pêche. Les larves de trichoptères sont les plus utilisées par les pêcheurs, ce sont les larves que l'ont appelle porte-bois, portefaix, traine-buche, cherfaix, casets etc. etc., elles sont les plus utilisées par les pêcheurs au toc, relativement facile à trouver, elles tiennent assez bien à l'hameçon et surtout les truites adorent ça, que se soit avec le fourreau ou sans ! L'utilisation d'un hameçon spécial larve facilite l'eschage et reste suffisamment discret. Les larves de Perles, ou mouche de pierre, sont de très bons appât aussi, on les trouve sous les pierres, ce sont de bon indicateurs de la qualité de l'eau.
Les larves artificielles, utilisées par les pêcheurs au fouet, font de plus en plus leur apparition dans les boîtes des pêcheurs au toc. D'une efficacité impressionnante, elle reste toutefois assez difficile d'emploi, un temps d'adaptation est nécessaire pour le ferrage, qui doit être très rapide et presque instinctif, la truite recrachant très rapidement ce leurre.
nymphe artificielles


Les larves artificielles, utilisées par les pêcheurs au fouet, font de plus en plus leur apparition dans les boîtes des pêcheurs au toc. D'une efficacité impressionnante, elle reste toutefois assez difficile d'emploi, un temps d'adaptation est nécessaire pour le ferrage, qui doit être très rapide et presque instinctif, la truite recrachant très rapidement ce leurre.

La pyramide alimentaire

Pyramide alimentaire

Grâce à ces nymphes, on peut estimer la population pouvant vivre dans la rivière, voici un petit schéma de cette pyramide alimentaire.

Une récolte raisonnable de ces larves ,ou l'utilisation de larves artificielles, est donc un appât de choix pour le pêcheur au toc, tout en gardant a l'esprit qu'il ne faut prélever uniquement ce qui est nécessaire pour votre partie de pêche, en complétant avec des larves artificielles.

Xavier.Hudry