Réaliser un bon lancer

Dans la majorité des pêches sportives, la réussite passe souvent par l'art d'effectuer de bon lancer, tant en précision qu'en distance, ce qui suppose la maîtrise de toutes les techniques de lancer.

En premier lieu , ce qu'il faut garder à l'esprit , c'est qu'un bon lancer ne se ferra qu'avec le matériel adapté, inutile de vouloir lancer un leurre de 3 grammes dans une rivière moyenne avec une canne a brochet capable de lancer des poids de 15/20 grammes! Il faut donc bien choisir son matériel, ce qui semble évident, mais lorsque l'on rencontre des pêcheurs , bien souvent le matériel n'est pas adapté aux conditions de pêche. Il faut aussi veillez au bon remplissage du moulinet, surtout lorsque l'on pêche avec des leurres légers, le frottement du nylon sur la lèvre du moulinet s'ajoutant aux frottements ,inévitables, dans les anneaux de la canne engendre un tel ralentissement que la perte du lancer en distance et en précision s'en ressent énormément. On admet qu'une bobine est remplie lorsque le nylon arrive a 2 millimètres du bord de la lèvre.

Attention toutefois à ne pas trop remplir la bobine du moulinet, le risque de perruque à chaque lancer est alors très important

C'est le nerf de la canne qui doit travailler, pas le bras du pêcheur

Ce n'est pas le bras du pêcheur qui doit propulser le leurre, mais le nerf de la canne qui est mis en oeuvre avec le seul poignet. Détaillons les 4 types de lancer, le lancer latéral, le lancer en revers, le lancer sous la canne et enfin le lancer vertical par dessus l'épaule.

  • Le lancer latéral

C'est le plus facile et le plus utilisé. La canne est à droite ( pour un droitier) avec une bannière de 20 ou 30 centimètres, l'impulsion est donnée par un petit coup de poignet, le bras accompagne la canne sans plus. L'index qui tient le fil à une importance capitale, ou du moins son action de libérer le nylon, trop tôt le leurre sera trop à droite, trop tard et le leurre sera trop à gauche, il faut donc lâcher le crin un peu avant que le scion n'arrive sur le point visé, mais seul la pratique nous permet d'avoir une bonne, voir trés bonne précision.

  • le revers

C'est le même lancer, mis à part que l'avant bras est devant le corps. Il est trés utile lorsque l'on prospecte une rive encombrée, le principe du lancer est le même que pour le lancer latéral

  • Le lancer sous la canne

C'est le lancer le plus précis et surtout le plus discret de tous, il a comme défaut d'être un peu plus difficile à maîtriser et de ne lancer qu'à courte ou moyenne distance. Il s'effectue devant soi, avec une bannière égale au deux tiers de la longueur de la canne. Il faut donner un mouvement de balancier à la canne pour propulser le leurre en avant.

  • Le lancer par dessus l'épaule

C'est le lancer des grandes distance. Il peut, avec un peu d'entraînement être très précis, son gros désavantage et son manque de discrétion. Il lui faut aussi un espace dégagé, il sera donc réservé aux grandes rivières et lac .

Xavier HUDRY