La truite au toc, avec une sauterelle

La pêche de la truite à la sauterelle

la pêche de la truite avec une sauterelle

Une pêche d'été qui se pratique de moins en moins, la facilité des appâts actuels, tel que les teignes, tebos et autres vers de farine que l'on trouve facilement et rapidement chez son détaillant nous font parfois oublier qu'il existe des appâts de tout premier choix pour pêcher la truite.
L'un de ces appâts est la sauterelle, un insecte sauteur que l'on trouve dans les prés, et qui, par leurs bonds non calculés, tombent régulièrement dans l'eau. Les truites le savent très bien et profitent tout l'été de cette belle bouchée.
La toute première des choses à faire est donc de se procurer une bonne provision de sauterelles, il est possible de les attraper au fur et à mesure des besoins lors de la partie de pêche, mais il faut poser la canne, sauter sur les bestioles qui, réchauffée par le soleil, ont une détente puissante et rapide. Alors que le matin, avant que le soleil ne pointe, il sera aisé de les attraper, engourdies par la fraîcheur nocturne, les sauterelles seront moins énergiques !
Les appâts ont été attrapés, reste à le présenter correctement à la truite. Deux possibilités se présentent, la première est une pêche à la surprise ou l'on dépose l'insecte sur l'eau, la deuxième, plus classique, consiste en une pêche au toc avec une sauterelle noyée.

ruisseau dans le pré

La pêche de la truite à la surprise avec une sauterelle

Traditionnellement cette pêche se pratique dans le Massif Central avec une barre, canne longue de 5 à 6 mètres sur lequel un corps de ligne d'environ 1 mètre et un bas de ligne de même longueur sont attachés en bout de scion, comme pour la pêche au coup des poissons blancs. Sur les plateaux herbeux ou les ruisseaux serpentes et qu'aucuns arbres ou autres caches ne sont possible, cette barre permettait de rester en retrait là ou l'approche est rendu délicate du fait de l'absence de végétation. C'est une pêche très fatigante, la canne étant tenue avec les deux mains au niveau de l'épaule.
L'évolution de matériel permet maintenant de pêcher à la surprise avec une canne équipée d'un moulinet, ce qui permet en outre de descendre le diamètre du fil, de pêcher en laçant les sauterelles sur les postes présumés tout en restant à bonne distance du ruisseau. La technique ne ressemble plus du tout à celle ancestrale de la barre, mais le résultat est tout aussi efficace pour le pêcheur appliqué.

Eschage d'une sauterelle

La pêche de la truite au toc avec une sauterelle

Le matériel utilisé sera celui avec lequel les parties de pêche se déroulent habituellement, une canne assez raide avec une action de pointe marquée, que se soit une canne fil intérieur ou à anneaux, d'une longueur comprise entre 3.50m et 3.90m, un corps de ligne en 14centièmes et un bas de ligne en 12centièmes, inutile de " descendre " plus bas, avec une canne raide les risques de casse sont plus important, L'hameçon sera adapté à la taille de la sauterelle, du N°8 au N°12, que l'on prendra soin de passer sous le corselet.

Pour la pêche au toc, la sauterelle sera présentée à la truite sous l'eau. C'est une manière habituelle de présenter les appâts au toc, la seule grande différence est la plombée.
Le premier plomb, celui de touche, devra être assez loin, au minimum une quinzaine de centimètres, afin de laisser l'appât remonter légèrement dans le courant affin de le présenter entre deux eaux. Le restant de la plombée pouvant rester groupée afin de guider au mieux la ligne dans les veines d'eau. La touche est souvent très visible, et même tactile, le fameux " toc toc " se faisant bien sentir, le ferrage devra être légèrement retardé si la taille des sauterelles est importante, pour des sauterelles de petites tailles, le ferrage est instantané.

La pêche au toc de la truite avec une sauterelle réserve parfois de belles surprises, les belles se laissant vite tromper par cette bouchée de choix. C'est une technique qui demande peu de moyen, peut être utilisé par tous avec des moyens limités. Un jeune peut se contenter d'une canne en bambou ou roseau, d'un mètre de nylon et d'un hameçon, la sauterelle pendue à cet hameçon, les plaisirs simples de la pêche deviendront vite une réelle passion, mais comme tout, il faut savoir commencer en bas de l'échelle pour monter jusqu'en haut....
Le pétsu