Bien débuter la pêche au toc , l'apprentissage du ruisseau.

Petit ruisseau

Comme pour toutes disciplines, il faut débuter un jour. Mais pour mettre le plus de chance de réussite de son côté, il est impératif de suivre des étapes de progression qui permettront aux futurs pêcheurs de tirer leur épingle du jeu, et ce dans n'importe quelle circonstance.

La pêche au toc ne déroge pas à cette règle, je pense même que c'est le B.A.BA de la pêche, un apprentissage qui permet de comprendre la tenue des truites et le fonctionnement d'un ruisseau ou d'une rivière. Les autres techniques suivront naturellement, au fur et à mesure de la progression de chacun.

Sauter des étapes ne permet pas une progression normale dans cet apprentissage, que se soit pour la connaissance du milieu ou l'on évolue ou la connaissance même du poisson. Beaucoup de pêcheur ne connaissent pas les arbres qui les entoure, même s'ils ne contribuent pas directement aux techniques de pêche, ils font partie intégrante de ce loisir. D'ailleurs leurs racines servent souvent de repaire aux truites fario….

Le matériel de base

Pour pêcher au toc, vous aurez besoin d'une canne bien évidement, d'un moulinet, de fil, d'indicateur, de plombs, d'hameçons et d'appâts. Bien sur, vous pourriez prendre beaucoup plus de chose, mais tout ce surplus vous serait complètement inutile pour débuter et vous poserait même des problèmes de choix….
Ce matériel prendra place soit dans une banane ventrale, soit dans un gilet, question de choix.
Un panier pour mettre les truites qui seront conservées est très pratique, et en plus très esthétiques pour les modèles en rotin. Evitez les paniers en plastique qui font monter la température lorsque le soleil tape dessus et ne permettent pas une bonne conservation du poisson, de plus ils sont vraiment très laids !

La canne, il faut faire attention à son choix, lorsqu'elle est dépliée et que vous la prenez en main, il faut que vous ayez l'impression d'une certaine rigidité, c'est ce que l'on appelle l'action de la canne, en général, pour la pêche en ruisseau, une canne avec une action de pointe est recommandée, pour débuter, une canne téléréglable sera parfaite. Elle pourra être équipée d'un moulinet à tambour tournant, qui ne sert en fait que d'une réserve de fil.

Attention ce n'est pas le prix de la canne qui fait le pêcheur!!! Une canne de haut de gamme apporte confort et technicité, mais en aucun cas elle permet de pêcher correctement sans un peu de technique! Une première canne doit avoir un prix modeste, elle pourra subir les pires traitements, chute, coup ou autre sans qu'elle se casse ou s'endommage ! Les cannes haut de gamme sont parfois assez fragiles et demande une attention qui s'acquière en pratiquant.

Le nylon sera de couleur fluo dans un diamètre de 14 à 16 centièmes, différentes couleurs sont disponibles et le choix se portera sur la couleur que l'on voit le mieux, les marques P.SEMPE et M.DELACOSTE proposent d'excellents nylons qui allient toutes les qualités nécessaires ! Pour prolonger ce corps de ligne, un bas de ligne en nylon transparent d'un diamètre compris entre 12 à 14 centièmes relié soit par un micro émerillon, soit boucle dans boucle (les nœuds sont en fin de dossier). Pour la plombée, il faut choisir des plombs mous, cela nous permet de les déplacer, ou de les retirer facilement, la taille des plombs varie entre le N° 9 et le N° 6 en fonction bien sur des conditions d'eau rencontrées.

nylon sempé
nylon delacoste
nylon delacoste

Pour les hameçons, le choix se fera en fonction de votre appâts, pour débuter, le ver et la teigne seront parfait, donc deux types d'hameçon, un spécial ver et un spécial teigne.

Hameçon spécial teigne

hameçon spécial ver

Préparer son matériel

C'est fait, vous avez acheté tout l'équipement nécessaire pour débuter la pêche de la truite, il vous faut maintenant attraper ces fameuses truites.... Bien sur, ce n'est pas aussi simple qu'il y parait, sans pour autant être insurmontable!
La première des choses à faire est bien entendu de mettre en fonctionnement son matériel, monter sa canne , son bas de ligne et son appâts.

Enrouler son nylon

La première des choses à faire est de mettre son fil sur le moulinet. Lorsque vous achetez une bobine de nylon, il y a bien souvent une longueur bien supérieur a ce que vous avez besoin, 100 ou 150 mètres sont inutiles ! il faut bien garder à l'esprit que nous pêcherons un ruisseau, et quand une dizaine de mètres de crin seront sortie, se sera déjà bien ! Il faut donc garnir le moulinet d'environ 50 mètres de nylon, ce qui permet d'avoir une réserve en cas de casse ou d'usure en cours de pêche. Pour éviter tout vrillage du fil, on remplie le fond de la bobine avec du vieux nylon ou un nylon très bon marché, il restera définitivement dans la bobine et augmentera le diamètre de celle-ci. Vous trouverez ici un bricolage qui vous facilitera ce remplissage :ICI

Sur ce corps de ligne, nous mettrons un indicateur de touche, (attention, ce n'est pas un bouchon, il sert uniquement à visualiser sa ligne et donne une indication de profondeur en fonction de son réglage) puis un micro émerillon qui facilite le changement de bas de ligne lors des casses ou changements. Le noeud de cuiller sera utilisé pour relier les nylons à l'émerillon.

  • 1: passer le nylon dans la boucle de l'émerillon
  • 2: faire 6 tours autour du brin tirant
  • 3: passer dans la boucle
  • 4: passer dans la boucle ainsi faite
  • 5: serrer en humidifiant le noeud et couper l'excèdent à environ 2 millimètres

%MEGABANNER%

Vous pouvez alors fixer votre bas de ligne avec le même noeud que le corps de ligne, excepté pour l'hameçon bien sur. Votre matériel est alors prêt à l'emploi!
Je vous conseille alors de lire les articles suivants:

Pour la technique à proprement dit, cela fera l'objet d'un nouvel article à lire.......
A bientôt
Le Pétsu


Haut de page